banniere_concept_700_x_124_700

bouton_banniere_cms_cliquez_ici_2_700

Verres à vin - Verre vin

 

Verre dégustation vin

 

L'influence de la forme du verre sur notre perception des qualités d’un vin… 
S’il est un point que l’amateur de vins a généralement bien du mal à faire admettre autour de lui, c’est bien celui-ci. Dans l’imagerie populaire, la qualité d’un vin est une valeur absolue : le bon vin sera bon quel que soit le contenant. L’amateur en revanche sait que la dégustation vin est en grande partie du domaine du subjectif : nous percevons des impressions.

 

Dès lors, le verre vin va jouer un rôle de tout premier plan. Bien entendu, il ne va pas vraiment transformer un mauvais vin en bon vin ou inversement. Non, le verre va jouer le rôle d'un révélateur : il va nous faire (ou pas) découvrir certains des aspects, des caractères du vin. Le verre intervient dans tous les aspects de la dégustation :

- L’oeil : par sa forme et son aspect, le verre vin nous met dans un certain état d’esprit.

- Le nez : le verre vin va révéler les arômes avec plus ou moins de force.

- La bouche : la forme a une influence sur l’aération du vin, sur le toucher des lèvres, sur l’aspiration d’air, sur la vitesse du liquide, sur l'endroit où il se "pose".

votre_caviste_150_x_219_219verres__vin_collection_vin-subtil-2_400

bouton_cms_cliquez_ici_400_400

La taille et la forme ont une grande importance, la matière beaucoup moins, surtout depuis la généralisation du verre vin cristallin. Il est très délicat de différencier à l’aveugle (et même en ouvrant les yeux...) un verre en cristal d’un verre en cristallin (cristallin = de 10 à 24% de plomb ; cristal = plus de 24% de plomb). Peu de problèmes du côté de la matière donc, si ce n'est qu'il faut mieux éviter les verres ciselés ou colorés, car ils empêchent de bien voir le vin et ont une influence sur nos sensations, et aussi les verres trop épais car ils donnent une impression de lourdeur au vin.

 

Quelle forme de verre ?

Les verres à vin modernes, orientés pour la dégustation vin, ont presque tous la même forme : un pied fin, un corps plus ou moins large qui se resserre vers le haut. Ce resserrement est essentiel car il permet la concentration des arômes du vin qui seront ainsi mieux perçus par le nez, que ce soit lorsque l'on hume préalablement le vin ou encore au moment où l’on porte le verre à notre bouche (notre nez respire le vin pendant que le liquide coule dans notre bouche).

 

Rechercher plutôt un verre universel à la fois pour les vins blancs et les vins rouges. Cette solution est la plus pratique mais rend le choix du verre en question d’autant plus délicat. Pour mieux comprendre l'influence de la forme du verre sur nos perceptions, il faut garder à l'esprit que le sucré se perçoit sur le bout de la langue, l'acidité vers le fond de la langue. Un verre droit ou qui présente une sorte de lippe (un buvant légèrement évasé vers l'extérieur) va poser le vin sur le bout de la langue donc augmenter notre perception du sucré et de l'alcool. A l'opposé, un verre très fortement resserré va donner au liquide une certaine vitesse, le vin passant alors rapidement sur le bout de la langue pour se poser plus en arrière. Notre perception du sucré est alors plus faible et l'acidité est mieux mise en valeur. Pour le Champagne, la forme s’est orientée vers un profil élancé, la flûte à champagne. La forme élancée permet de mieux profiter du spectacle de l’ascension des bulles mais, là aussi, le verre doit être resserré vers le haut pour concentrer les arômes ; il faut donc mieux éviter les formes trop droites. A noter, que les (bons) champagnes sont aussi très intéressant dans un verre classique à vin blanc. Etant plus large, il permet de mieux apprécier leur caractère vineux. Sur le plan de la dégustation, la large coupe à champagne n’a que des inconvénients : les arômes s’envolent, le champagne s’évanouit très rapidement et la tenir en main demande une attention constante. La coupe incite à engloutir rapidement son contenu, donnant à l’occasion l'impression amusante de barboter dans le liquide. La coupe reste un verre fortement lié au champagne dans l’imagerie populaire mais, en tant qu’amateur, on l’évitera bien entendu.